Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes de recherche 2012-2016 > Domaines de compétences > Archéobotanique > Anthracologie

Anthracologie

Responsable : Isabelle Théry-Parisot
Contact : thery@cepam.cnrs.fr
Tél. +33 (0)1 04 93 95 78 48

Organisation :

Isabelle Théry-Parisot (CNRS, CEPAM) Lucie Chabal (CNRS, CBAE) Sandrine Costamagno (CNRS, TRACES)

Comité scientifique : Jean-Philip Brugal (MMSH, Aix-en-Provence) Lucie Chabal (CNRS, CBAE) Sandrine Costamagno (CNRS, TRACES) Claire Delhon (Cépam, Valbonne) Henri Duday (PACEA, Talence) Paul Goldberg (Boston University) Marie-Pierre Ruas (CBAE, Montpellier) Isabelle Théry-Parisot (CNRS, CEPAM)

Les activités du laboratoire d’anthracologie du Cépam sont principalement orientées vers l’étude de sites du Paléolithique et du Mésolithique dans une région qui concerne le grand sud de la France et, plus ponctuellement, le sud de l’Europe (Italie, Grèce) et le Proche-Orient. Une des spécificités de ce laboratoire réside dans l’existence d’une chaîne complète d’expérimentation (étuve, four à moufle, structure de combustion équipée de capteurs de températures, station d’analyse d’image, etc.).

- Étude techno-fonctionnelle des foyers
Quels feux pour quelles fonctions ? Le traitement thermique des matières premières : choix des combustibles, formes et organisation spatiale des foyers.

- Taphonomie de la combustion
Que reste-t-il au terme de la combustion et comment interpréter les assemblages ?

  • Réduction de masse, fragmentation du bois et représentativité des assemblages anthracologiques ;
  • Représentativité des assemblages de phytolithes au terme de la combustion ;
  • Réduction de masse, fragmentation des os et caractérisation des assemblages utilisés comme combustible.

- Processus post-dépositionnels et restes carbonisés (végétaux et animaux)
Impact des processus post-dépositionnels sur les résidus de la combustion (principalement de types mécanique et athmosphérique) :

  • Étude des propriétés mécaniques des résidus carbonisés (os et charbons de bois uniquement) : résistance à l’écrasement, résilience ;
  • Effet des alternances gel/dégel ;
  • Exposition durable aux intempéries.

- Approche morphométrique des charbons de bois
Mise en évidence de signatures anatomiques diagnostiques des contextes de la combustion :

  • Application paléoécologique : discrimination incendies naturels/feux anthropiques ;
  • Application paléoéconomique : caractérisation anatomique du bois de feu : distinction bois mort/bois flotté/bois vert.

- Gestion des combustibles dans les sites du Paléolithique et du Mésolithique, approche intégrée

  • Étude des restes carbonisés, approche anatomique, taphonomique et économique ;
  • Évolution de la végétation sous l’effet des variations climatiques, caractérisation des ressources ligneuses et évaluation de la biomasse disponible pour le bois de feu (modélisation) ;
  • Relation entre la fonction des sites, leurs durées d’occupation et la gestion des combustibles.

Table ronde "Taphonomie", 27-29 mai 2008, Cépam

Taphonomie des résidus organiques brûlés et des structures de combustion en milieu archéologique

Lire la suite