Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Production et valorisation > Thèses soutenues > Exploitation des ressources aquatiques dans les cultures néolithiques et chalcolothiques de la Roumanie méridionales.

Exploitation des ressources aquatiques dans les cultures néolithiques et chalcolothiques de la Roumanie méridionales.

RADU Valentin
Directeur de thèse : Jean Desse, Université : Aix-Marseille I

Date de soutenance : décembre 2003
Contact : raduvalentin@hotmail.com

Ce travail archéozoologique, l’un des premiers de ce genre en Roumanie, représente l’étude de plus de 360 000 restes fauniques livrés par quatre établissements néolithiques (culture Boian : fin du VIe millénaire – première moitié du Ve millénaire) et sept chalcolithiques (énéolithiques) (culture Gumelniţa : dernière moitié du Ve millénaire). Les sites se trouvent sur le Danube et ses affluents dans la partie méridionale de la Roumanie. L’analyse du matériel faunique a mis en évidence la présence de 144 taxons groupés en 109 genres et 60 familles des classes les plus variées d’animaux : Bivalvia, Gastropoda, Scaphopoda, Malacostraca (Crustacea), Pisces, Reptilia, Amphibia, Aves et Mammalia. Une bonne partie de tout ce matériel représente des restes alimentaires. L’exploitation du milieu aquatique par les communautés néo-énéolithiques était réalisée par quelques activités importantes telles la collecte de coquillages, la pêche et la chasse. À partir du matériel faunique livré par chaque site, nous avons mis en évidence les caractéristiques de toutes ces activités (reconstitution des dimensions, engins et méthodes de pêche) et aussi l’utilisation comme matière première pour confectionner des outils ou parures. Les principales conclusions tirées de ce travail sont que pendant la période Boian l’exploitation des ressources aquatiques est limitée, parfois accidentelle, tandis que pendant la période Gumelniţa, elle connaît un grand développement, en grande concurrence avec l’élevage.