Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Édition scientifique > Collection d’études médiévales > Prêcher la paix et discipliner la société. Italie, France, Angleterre (XIIIe-XVe siècle)

Prêcher la paix et discipliner la société. Italie, France, Angleterre (XIIIe-XVe siècle)

Études réunies par Rosa Maria Dessì

Collection d’études médiévales n° 5
ISBN
2-503-51831-1
2005, 464 p.

La paix donnée par le Christ aux fidèles selon le verset de Jean (14, 27) - « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » - fut envisagée, au Moyen Âge, en fonction de la capacité qu’avaient les hommes de l’établir au sein de la société et de la sauvegarder. La paix était étroitement liée à une théologie de la domination, renvoyant à Dieu tout en servant de fondement à divers modèles d’autorité et d’obéissance. C’est de cette paix prêchée pour discipliner et ordonner la société qu’il est surtout question dans ce livre, qui s’ouvre par une étude sur le sens et les usages des concepts de paix et de guerre entre l’Antiquité classique et l’Empire chrétien. La période envisagée ensuite - XIIIe-XVe siècles - est celle du renforcement, en Europe occidentale, des institutions urbaines, de la monarchie et de la papauté. Les études réunies ici ne se limitent pas aux productions savantes ; elles tentent aussi de comprendre les relations entre idéologie et pratiques sociales, entre propagande et réception, entre discours et mécanismes de discipline sociale, entre prédication et mouvements collectifs, en observant comment les éléments majeurs énoncés dans les traités se sont glissés dans la parole publique. à une époque où l’on assiste à l’essor de toutes sortes de prises de parole et à un certain impérialisme de la prédication, le discours sur la paix pose la question des modalités de la rencontre des champs ecclésiastique et laïque dans ce genre de discours : quant au statut des personnes qui prennent la parole (clercs ou laïcs), aux lieux (l’église, la place publique, le conseil urbain, le parlement), aux formes (le sermon ou la harangue), à la langue (latin ou vulgaire), ou encore aux sources (références aux Anciens et à l’Écriture).

Table des matières (fichier au format PDF) - 405.5 ko