Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Édition scientifique > CRA-Monographies > L’exploitation des animaux en Mésopotamie aux IVe et IIIe millénaires avant J.-C.

L’exploitation des animaux en Mésopotamie aux IVe et IIIe millénaires avant J.-C.

Emmanuelle Vila

CRA-Monographie n° 21
ISBN
2-271-05558-X7
1998, 206 p.

Ce travail, fondé sur les analyses archéozoologiques de restes osseux de mammifères, a pour objectif l’étude des rapports de l’homme et de l’animal dans le cadre des premières sociétés urbaines proche-orientales. En premier lieu, le contexte géographique (nord de la Mésopotamie) et historique (périodes Uruk et Bronze ancien) est présenté. En deuxième lieu, les méthodes d’étude sont détaillées. Ensuite, le traitement de l’animal et l’économie alimentaire carnée aux différentes périodes sont analysées ; l’analyse prend en compte d’une part l’impact de la chasse dans les différents contextes, d’autre part les orientations d’élevage et leurs variations au cours du temps. Les différentes espèces sauvages et domestiques présentes sont décrites d’un point de vue ostéomorphologique et ostéométrique, puis les problèmes de détermination taxonomique sont discutés. Les informations zoologiques et socio-économique obtenues apportent de nouveaux éléments à la caractérisation des deux périodes culturelles. Des transformations fondamentales dans l’exploitation des animaux domestiques et sauvages sont mises en évidence. Changements comportementaux et exigences humaines s’observent dans l’apparition de l’âne et du cheval domestique, la sélection de races différentes ou encore la pratique de la castration. Des variations d’ordre sociologique, comme la pratique du pastoralisme, ou économique, comme l’exercice ou l’abandon de la chausse, le choix des espèces d’élevage, la gestion des animaux et de leurs produits, sont mises en évidence. Une telle étude éclaire ainsi ces époques décisives de transition entre un monde essentiellement rural et le monde nouvellement urbanisé, entre lesquels apparaît une différenciation quant à la gestion des animaux, en onction des traditions culturelles et des besoins économiques, malgré le maintien de liens étroits.

Table des matières (fichier au format PDF) - 406.4 ko