Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Édition scientifique > CRA-Monographies > Saint-Rambert : un culte régional depuis l’époque mérovingienne. Histoire et archéologie

Saint-Rambert : un culte régional depuis l’époque mérovingienne. Histoire et archéologie

A. Baud, G. Cornu, M. Martiniani-Reber, J.-M. Poisson, J.-F. Reynaud, C. Treffort

CRA-Monographie n° 14
ISBN
2-271-05219-X
1995, 218 p.

Les études rassemblées dans ce volume ont comme point commun saint Rambert, aristocrate franc exécuté sur ordre d’Ebroin vers 680, dont le culte est attesté dès le VIIe s. en Bugey (Ain). Cette dévotion connaît au XIIe s. une diffusion à l’échelle régionale, atteignant, par l’intermédiaire du monastère de l’Île-Barbe (Lyon), les comtés de Forez (Loire) et d’Albon (Drôme). Les fouilles ou les études de topographie historique concernant plusieurs sites liés au culte, l’analyse des reliques subsistantes et une relecture des textes qui les concernent ont permis la constitution d’un dossier du plus haut intérêt. Entre autres, on signalera la découverte d’un lot exceptionnel de tissus anciens (XIIIe-XIXe s.) à Saint-Rambert-en-Bugey et d’une église funéraire du haut Moyen Âge à Saint-Rambert-sur-Loire. De même, une révision de la datation traditionnelle de la translation des reliques a permis d’inscrire cet événement religieux dans le paysage politique régional de la fin du XIIe s. L’ouvrage met en pratique une véritable approche pluridisciplinaire, associant archéologie (fouille de sites et de reliquaires), étude des textes (hagiographies, reconnaissances de reliques) et analyses de laboratoire (tissus, anthropologie, macrorestes végétaux), au service de l’Histoire.

Table des matières (fichier au format PDF) - 407.8 ko