Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Édition scientifique > CRA-Monographies > L’île Lavezzi : Hommes, animaux, archéologie et marginalité (Bonifacio, Corse, XIIIe-XXe siècles)

L’île Lavezzi : Hommes, animaux, archéologie et marginalité (Bonifacio, Corse, XIIIe-XXe siècles)

Sous la direction de Jean-Denis Vigne

CRA-Monographie n° 13
ISBN
2-271-05199-1
1994, 304 p.

Quels rôles ont joué les petites îles méditerranéennes pour les sociétés du Moyen Âge et des Temps Modernes ? Quel a été l’impact de ces dernières sur les communautés animales très particulières qui peuplent ces territoires marins ? Ce sont les questions que cherche à documenter cet ouvrage à travers l’anayse détaillée du cas de l’île Lavezzi (66 ha), localisée dans un archipel entre la Corse et la Sardaigne, près de la ville de Bonifacio. Prospections et sondages permettent de dresser une carte de l’utilisation humaine de l’île. L’histoire conjointe des communautés humaines et animales ayant vécu sur l’île entre le XIIIe et le XXe siècle a pu être reconstituée par l’analyse des documents d’archive et grâce aux très nombreux vestiges archéologiques (surtout des restes animaux) issus des sédiments stratifiés accumulés dans la chapelle S. M. Lavezzi. Les groupes humains ayant utilisé l’île ont en commun d’être des marginaux gravitant autour de la ville de Bonifacio : vagabonds, pirates, pêcheurs et bergers. Leur alimentation d’origine animale venait essentiellement de chasses et de collectes dont certains effets ont pu être perçus sur les communautés animales.

Table des matières (fichier au format PDF) - 431.5 ko