Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Production et valorisation > Séminaires et conférences 2011-2012 > Interactions société-milieu dans les Alpes du Sud depuis la dernière déglaciation

Interactions société-milieu dans les Alpes du Sud depuis la dernière déglaciation

Séminaire du Thème transversal , « Du site au territoire, interactions sociétés-milieux » du CEPAM
Mardi 15 mai, 9h30-17h, Saint Jean d’Angely 3, bâtiment de l’horloge, Salle Plate (Rez-de-chaussée)

9h30 – Le lac de Vens et son bassin versant (Mercantour) : Reconstitution paléoclimatique et paléosismique pendant la dernière déglaciation et l’Holocène. Approche pluri-disciplinaire

Marie Revel
(Université de Nice, Géoazur)

La compréhension du couplage entre les processus profonds (mécanisme de rupture des failles), superficiels (déclenchement des mouvements de versants) et climatiques (fonte des glaciers, fluctuation de température et précipitation) nécessite des approches intégrant au sein des mêmes sites d’études : (1) l’étude des géomorphologies traçant l’histoire des versants (modelés glaciaires, décalages tectoniques et gravitaires) et (2) la reconstitution des changements climatiques majeurs (déglaciation, optimum climatique, Néo-glaciaire) à partir de la sédimentation lacustre.
Les Alpes du Sud sont connues pour être l’une des régions les plus actives en termes de tectonique en France. Les travaux en cours ont pour objet d’identifier les paléo-séismes et d’apporter une contrainte « temps » afin de comprendre la dynamique du couplage entre les processus tectoniques et les variations des paramètres du climat (retrait des glaciers) dans les Alpes du Sud.

10h – Les sédiments des lacs du Mercantour : archives plurimillénaires des interactions Homme-Milieu

Elodie Brisset
(Université Aix-Marseille, CEREGE/IMBE)

Dans les milieux de haute montagne les formations superficielles sont relativement rares, mais surtout, elles ne permettent pas d’enregistrer en continu l’évolution des caractéristiques des bassins-versants. Dans ces milieux, les archives sédimentaires lacustres sont des enregistrements fidèles des modifications des dynamiques végétales et érosives des bassins-versants. Ces enregistrements intègrent de manière complexe les changements des paysages qu’il s’agit de discriminer. Le croisement des disciplines environnementales (sédimentologie, géochimie, paléoécologie, pédologie) est aujourd’hui incontournable pour étudier le plus précisément le système bassin-versant/lac. En prenant pour exemple les travaux menés sur l’archive sédimentaire du Lac Petit (2200m, Vallon des Millefonts, commune de Valdeblore, massif du Mercantour), nous détaillerons l’apport de la multidisciplinarité sur l’étude de la position altitudinale de la forêt et de l’érosion des sols. Mais plus qu’une archive de la dynamique paysagère locale, les sédiments lacustres piègent également des informations sur les facteurs ayant conduits à cette évolution locale, le climat et les impacts des sociétés. Nous envisagerons ici la manière de décrypter les paramètres responsables de cette évolution pour la compréhension de la dynamique paysagère des montagnes des Alpes du Sud :
Quels sont les impacts des changements climatiques sur la dynamique à long et court terme des environnements de montagne ? (sites étudiés dans la région et les indicateurs utilisés)
Quelle est la part des activités pastorales et minières sur cette dynamique environnementale ? (les résultats concernant les paléopollutions au plomb et au mercure, l’ouverture des paysages de montagne et, l’augmentation de l’érosion des sols seront en relation mis en relation avec les évidences archéologiques locales).

10h30 - Ecologie humaine de paysages alpins : de l’Ubaye à la Vallouise (Parcs nationaux du Mercantour et des Ecrins, Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes)

Florence Mocci, Brigitte Talon, Stéphan Tzortzis, Kevin Walsh (CC, SRA PACA, Univ. de Provence, Univ. York)

Depuis 1998, un programme pluridisciplinaire CNRS/Aix-Marseille Université/Université de York portant sur les dynamiques naturelles et sociales du peuplement dans les Alpes méridionales françaises et plus particulièrement, des hautes vallées de l’Ubaye à la Vallouise, a permis de révéler, au-delà de tous les aspects contraignants inhérents à la haute montagne, les premiers témoignages de peuplement et d’activité agro-pastorale. Ces travaux révèlent, entre 2100 et 2600 m d’altitude, des sites significatifs sur le plan et le mode d’occupation (gisements préhistoriques et pastoraux, abri sous roche, tertre votif) et sur le plan chronologique (de la Préhistoire au Moyen-âge). Les paysages sont largement façonnés par les activités humaines ; l’entretien des terres cultivées et des alpages paraît continu et le milieu, exploité de manière durable.

11h30 – L’exploitation des ressources lithiques comme image du peuplement de l’arc ligure, du Paléolithique au Néolithique : étude de cas.

Didier Binder, Guillaume Porraz, Antonin Tomasso (CEPAM, ArScAn)

---------- 12h30-14h pause ----------

14h - La région du mont Bego (Alpes-Maritimes, France) : état de la recherche

Thomas Huet (CEPAM, Laboratoire départemental de Préhistoire du Lazaret, Univ. de Nice-Sophia Antipolis)

Après avoir introduit le site (localisation, accès, géologie, données archéologiques, paléoenvironnementales, etc.), je présenterai les gravures piquetées et les différentes hypothèses qui ont été formulées pour expliquer les raisons de leur présence dans le site (ou plus localement sur telle ou telle roche gravée).
Entre ces hypothèses, je tâcherai de départir celles qui sont erronées, de celles qui sont improbables, de celles qui sont plausibles. Pour ce faire, je montrerai comment la mise en relation des analyses géographiques et statistiques peut permettre de valider ou d’invalider différentes hypothèses.
J’ouvrirai finalement ma présentation sur deux ou trois aspects précis de la recherche qui me semblent nécessaires d’investir si l’on veut pouvoir progresser dans la compréhension de ces gravures.

15h – Apports et perspectives de l’étude des exploitations du minerai de fer du col Ferrière (Valdeblore, 06) dans l’évolution des techniques métallurgiques spécifiques aux Alpes du Sud.

Gaspard Pagès (Archéomatériaux et Prévision de l’Altération SIS2M UMR3299 CEA/CNRS, LMC IRAMAT UMR5060)

Les techniques sidérurgiques développées dans les Alpes du Sud font l’objet d’une évolution spécifique au cours du Moyen Âge. La présentation des exploitations du minerai de fer du col Ferrière (Valdeblore, 06) a pour but de discuter cette évolution en confrontant les données de terrain, et notamment celles issues des fouilles du site du Clouté effectuées depuis 2009 dans le vallon de Millefonts au pied du col, au schéma établi à partir des prospections réalisées depuis le XIXe siècle dans la région.

16h - Villages et économie dans la montagne niçoise (XVe-XIXe s.)

Eric Gili
(AMONT)

Les communautés villageoises de la montagne niçoise ont cherché à utiliser les ressources de l’agriculture là où celle-ci semblait offrir le meilleur potentiel productif, et parfois à obtenir quelques productions sur des territoires plus ingrats ; celles de l’élevage en utilisant les alpages disponibles, gérées selon des méthodes communautaires, et les terres vaines jusqu’à des périodes très récentes ; celles de la forêt qu’il convient de protéger des exactions multiples dont elle est la victime récurrente... Peut-être peut-on y voir quelques éléments interactifs en s’attachant à considérer l’organisation sociale que ce territoire a créé et rendu pérenne malgré les intrusions exogènes : celles de l’Etat comme celles des guerres, éléments structurants et déstructurant selon les cas... une histoire qui reste en grande partie à faire.

Programme 15 mai - 27 ko