Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Production et valorisation > Colloques 2011 > Variabilités environnementales, mutations sociales : natures, intensités, échelles et temporalités des changements

Variabilités environnementales, mutations sociales : natures, intensités, échelles et temporalités des changements

XXXIIe Colloque International d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes
20-22 octobre 2011 à Antibes (06160), France

Le thème du colloque répond à une préoccupation majeure de la communauté scientifique, au croisement des sciences de la Terre, de l’Environnement et de la Société, relative à la perception des interactions entre les facteurs naturels et anthropiques sur l’évolution des environnements et des sociétés. Cette approche interdisciplinaire se traduit par l’implication de plusieurs institutions et réseaux dans l’organisation du colloque : Institut National de Recherche en Archéologie Préventive (INRAP), réseau PALEOMEX (Programme MISTRAL CNRS INSU-INEE), GDR MODYS « Modélisation des Dynamiques Spatiales » (INSHS), ANR BIOARCHEODAT (Projet ANR Corpus MNHN).
La question centrale est celle de l’impact respectif des processus naturels (climatiques essentiellement) et anthropiques dans les dynamiques sociales et environnementales, que l’on peut désormais restituer avec de plus en plus de finesse. Les nombreuses études récentes et en cours permettent en effet de préciser notre connaissance de la variabilité climatique, en particulier holocène, et d’obtenir des niveaux de résolution chronologique et géographique de plus en plus fins. Parallèlement, le développement des inventaires archéologiques thématiques ou généraux, la multiplication des prospections ainsi que des grands chantiers d’archéologie préventive ont permis d’obtenir des informations détaillées sur les modalités d’occupation du sol dans des aires géographiques et chronologiques variées. On est donc progressivement en mesure d’identifier les réponses sociales, économiques et techniques apportées par les groupes humains aux contraintes diverses imposées par les variations climato-environnementales et leurs conséquences sur les paysages. Par ailleurs, les approches socio-environnementales permettent de mesurer les impacts sur le milieu générés par les aménagements et les différentes formes d’exploitation anthropiques (rétroactions négatives).
Pour dépasser les interprétations déterministes et mécanistes qui recherchent des relations directes de causes à effets, et envisager les relations sociétés-milieux dans la perspective d’un système en co-évolution, il est nécessaire de proposer des modèles de représentation et d’interprétation de plus en plus nuancés et adaptés à la variabilité des situations étudiées et des fonctionnements régionaux des géosystèmes et des anthroposystèmes. Cela passe par la mobilisation de données hétérogènes (climatiques, paléoenvironnementales, archéologiques, historiques…), souvent lacunaires, de résolutions chronologiques et spatiales variées et différents degrés de précision. De même, les effets des changements climatiques et des actions anthropiques sur les environnements et les sociétés ne se manifestent pas avec la même intensité, selon les mêmes rythmes ni les mêmes échelles. Ce sont ces questions de nature, d’intensité, de seuils, d’échelles et de temporalité des impacts climatiques et anthropiques, principaux enjeux de la modélisation des dynamiques socio-environnementales, que ce colloque se propose d’explorer.

Ce colloque constitue la 32e édition des Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes, manifestation scientifique qui a lieu chaque année à l’initiative du Centre d’Etudes Préhistoire Antiquité Moyen Âge, organisée sur 3 journées par le CEPAM et l’Association Pour la Diffusion et la Connaissance de l’Archéologie (APDCA), avec le soutien de la Ville d’Antibes, qui met à disposition son Palais des Congrès, et ceux sollicités auprès du CNRS, du Ministère de la Culture et de l’Université de Nice-Sophia Antipolis.
Comme toutes les Rencontres d’Antibes, les actes du colloque seront publiés aux éditions de l’APDCA, ce qui assure d’une publication rapide (le volume sera disponible lors des Rencontres d’Antibes suivantes, donc en octobre 2012).

ABSTRACT

The theme of the conference addresses a major concern of the scientific community at the crossing of Earth, Environmental and Social Sciences, concerning our perception of the interactions between natural and human factors on environmental and social dynamics. The central question is the relative impact of natural (mainly climatic) and human processes on the evolution of ancient environments and societies, which we can now perceive with more accuracy. Numerous recent and current studies allow to refine our knowledge of climatic variability, especially for the Holocene, and to obtain finer chronological and geographical levels of resolution. In a similar way, our knowledge of ancient land uses is growing up by the development of thematic or general archaeological inventories and field surveys, as well as by big rescue archaeology excavations which allow to obtain detailed information on land use and settlement in various geographical and chronological eras. We are thus progressively able to identify the social, economic and technical answers given by human groups to diverse constraints imposed by climatic variations and their consequences on natural environments. On the other hand, socio-environmental approaches allow to evaluate the impacts of land exploitation, settlement and landscaping on the environments.
In order to go beyond mechanical and deterministic interpretations seeking direct causal links, and to consider on the contrary human-nature interactions in a co-evolutive perspective, it is necessary to propose finally-shaded models adapted to the regional diversity of the geosystems and anthroposystems. This implies to mobilise heterogenous data (climatic, palaeoenvironmental, archaeological, historical…), often incomplete, with various chronological and spatial resolutions and degrees of accuracy. Moreover, the intensity, rhythm and scale of the impacts of climatic changes and human activities on the environments and societies can differ greatly. This conference aims to investigate these questions of nature, intensity, threshold, scale and temporality of the climatic and social impacts, key issues in the modelling of socio-environmental dynamics.

Contact : jeannine.francois@cepam.cnrs.fr

Comité d’Organisation :

Frédérique BERTONCELLO
CNRS – UMR 6130 - CEPAM
Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély - SJA3
24 avenue des Diables Bleus
06357 NICE Cédex 4
frederique.bertoncello@cepam.cnrs.fr
Jean-François BERGER
CNRS - UMR 5600 Environnement ville société et IRG
Campus Porte des Alpes 5 avenue Pierre Mendès-France Bâtiment L 69676 Bron cedex
Jean-Francois.Berger@univ-lyon2.fr

Laurent CAROZZA
CNRS – UMR5602 Géographie de l’environnement (GEODE)
UNIVERSITE LE MIRAIL TOULOUSE 2 5 Allée Antonio Machado 31058 TOULOUSE CEDEX 9
laurent.carozza @univ-tlse2.fr

Frank BRAEMER
CNRS – UMR 6130 - CEPAM
Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély - SJA3
24 avenue des Diables Bleus
06357 NICE Cédex 4
braemer@cepam.cnrs.fr

Pascal DEPAEPE
Directeur scientifique et technique
INRAP
7, rue de Madrid 75008 Paris Tél. 01 40 08 80 00
Pascal.depaepe@inrap.fr

Comité Scientifique :

Claire DELHON (CNRS, UMR 6130 CEPAM, Nice, France)
François FAVORY (Université de Franche-Comté, UMR 6249 Chrono-environnement, Besançon, France)
Laurent LESPEZ (CNRS, UMR 6554 Geophen, Caen, France)
Michel MAGNY (CNRS, UMR 6249 Chrono-environnement, Besançon, France)
Laure NUNINGER (CNRS, UMR 6249, Chrono-environnement, Besançon, France)
Christophe PETIT (Université Paris 1, Paris, France)
Xavier RODIER (CNRS, UMR 6173, Laboratoire Archéologie et Territoires, CITERES, Tours, France)
Frédéric SEARA (INRAP, Besançon, France)
Jean-Denis VIGNE (CNRS, UMR 7209, Archéozoologie, Archéobotanique, Museum National d’Histoire Naturelle, Paris, France)


Institutions et réseaux participants :

INRAP. Institut National de Recherche en Archéologie Préventive
Programme PALEOMEX « Paleo-Mediterranean Experiment » (Programme MISTRALS CNRS Institut Sciences de l’Univers-Institut Ecologie et Environnemen)
Projet ANR BIOARCHEODAT (ANR Corpus Museum National Histoire Naturelle)
GDR MODYS « Modélisation des Dynamiques Spatiales » (InstitutSHS-CNRS)

Accès :

JPEG - 279.7 ko
Comment accéder au Fort Carré, Antibes ?
Pour assister au XXXIIe Colloque International d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes

Modalités d’inscriptions - 6.5 ko

Terms of registration - 3.6 ko

Inscription Auditeur - 19.9 ko

FINAL ENROLLMENT FORM - 15.3 ko

Programme du XXXIIe colloque d’Antibes - 312.2 ko

Variabilités environnementales, mutations sociales : natures, intensités, échelles et temporalités des changements