Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Annuaire > PRADEAU Jean-Victor

PRADEAU Jean-Victor

Doctorant - UNS
Préhistoire et Ethnoarchéologie : systèmes techniques, espaces sociaux, transferts

Contact : jean-victor.pradeau@cepam.cnrs.fr

Encadrement

Directrice : Martine Regert (CNRS - UMR 6130)

Tuteurs : Ludovic Bellot-Gurlet (CNRS - UMR 7075), Paolo Piccardo (Université de Gênes, Italie)

Sujet de la thèse

Les matières colorantes au sein des systèmes techniques et symboliques au Néolithique dans l’arc liguro-provençal (6ème – 5ème mill. BCE)

Objectifs, corpus et méthodologie

Exploitées depuis le Paléolithique moyen, les matières colorantes ont au sein des sociétés de la préhistoire une valeur technique, socio-économique et symbolique qui reste très mal connue. Retrouvées sous des formes et en contextes variés au Néolithique (stèles colorées, céramiques décorées, outils maculés de traces sur leurs parties actives, blocs bruts et semi-transformés, etc.), elles sont à ce jour très peu étudiées par rapport aux industries lithique et osseuse et aux céramiques par exemple.

Il s’agira d’appréhender la nature et la place des matières colorantes dans les systèmes techniques et symboliques des sociétés de cette aire chrono-culturelle, afin de révéler des pans entiers d’activités variées encore particulièrement mal connues, à partir d’un corpus de sites-clés du Néolithique ancien-moyen de la région liguro-provençale (notamment Fontbrégoua, Pendimoun et Arene Candide pour le Néolithique ancien et Giribaldi pour le Néolithique moyen).

Nous mettrons en œuvre une méthodologie interdisciplinaire, exploitant les méthodes archéologiques (classification, répartition spatiale, etc.), physico-chimiques (observations à l’échelle microscopique, analyses élémentaires et structurales), et géologiques (prospections, pétrographie), afin d’aborder ces matériaux dans toute leur complexité.

Ces recherches, largement intégrées dans les problématique du PCR ETICALP et du GdR 3174 ChimARC, prennent appui sur les compétences et appareillages présents au sein de plusieurs pôles du PRES – Euro-Méditerranée : le CEPAM (UMR 6130 Université de Nice – Sophia Antipolis/CNRS), le LADIR (UMR 7075 Université Pierre et Marie Curie / CNRS) et le Département de Chimie et Chimie Industrielle de la Faculté de Sciences M.P.N. de l’Université de Gênes.