Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Annuaire > HUTANGKURA Trongjai

HUTANGKURA Trongjai

Doctorant-UNS
Gestion des Ressources Naturelles, Environnements et Sociétés

Contact : kunius@hotmail.com tél : 04 93 95 41 31

Sujet de thèse

Contribution pollenanalytiques à l’étude des sédiments holocènes de la Plaine centrale de la Thaïlande

Directeur de Thèse : Frank BRAEMER, Université : Nice Sophia-Antipolis

Date d’inscription : 09/11/2004
Tuteur : Bui Thi Mai

La Plaine Centrale et le Golfe de Thaïlande forment une importante région archéologique de l’Asie du Sud-Est. En effet, cette zone où passaient les routes commerciales entre la Chine et l’Inde, depuis Ier siècle, conserve des implantations qui sont à l’origine de la culture thaïlandaise actuelle.

La civilisation de l’Inde a eu un rôle important dans cette région, car elle donna naissance à la première culture historique de Thaïlande que l’on nomme Dvaravati. Cette culture pluriséculaire s’est développée du VIe au Xe siècle.

A cette époque, le niveau de la mer était entre 3,5 et 4 m plus haut que l’actuel. Cette trangression ancienne est matérialisée par la situation des cités littorales de l’époque Dvaravati qui se trouvent maintenant entre 50 et 100 km du rivage moderne du Golfe de Thaïlande.

L’étude du paléo-environnement apporte des informations aux archéologues qui peuvent, à partir de ces données sur le milieu, interpréter plus aisément leur gisement.

L’analyse pollinique, l’une des disciplines mises à contribution pour déterminer les paléo-milieux, permet de suivre la modification de la végétation qui résulte de l’évolution de la régression marine holocène. Ce changement de la ligne de rivage a également influencé l’implantation humaine, car les populations ont colonisé les terres qui se libéraient.

Il convient donc d’analyser les sédiments naturels conservés dans la zone comprise entre les premières cités historiques et le rivage actuel dont les résultat devraient ainsi permettre de corréler les types de végétation mis en évidence et les différentes phases de l’emprise humaine au cours de la période Dvaravati.