Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Annuaire > KHALIDI Lamya

KHALIDI Lamya

Chercheur associé
Systèmes techniques, économies et environnements

mail : lamya.khalidi@gmail.com

Dr. Lamya KHALIDI
Posdoctoral Professional Research Associate for the Gobero Archaeological Project Department of Organismal Biology and Anatomy
University of Chicago
1027 E. 57th St., Room 202
Chicago, IL 60637, USA
Tel : +1 773-834-0534

Thématique de recherche :

Mes recherches concernent les occupations préhistoriques au Yémen et en Syrie, datées de l’Holocène ancien à moyen (Néolithique/Chalcolithique/Âge du Bronze). En utilisant l’obsidienne comme fil conducteur, ces recherches abordent la relation entre l’intensification de l’échange à longue distance et l’émergence et le développement des premières sociétés de production.

Au Yémen ces recherches se sont concentrées sur la Tihama, plaine côtière de la Mer Rouge dont les limites constituent des interfaces régionales, maritimes avec la côte de l’Afrique orientale, et terrestres avec les hauts plateaux du Yémen occidental.

Nos recherches nous ont apporté des résultats prometteurs qui ouvrent des larges perspectives sur les routes et les modèles d’interactions afro-arabiques et inter-arabiques par l’étude des obsidiennes, des phénomènes mégalithiques, et des technologies lithiques, perspectives peu développées au sein des débats sur la préhistoire régionale récente. Nos travaux ont montré une importation, en Arabie, d’obsidienne originaire de l’Afrique, probablement dès le Néolithique, et une forte augmentation de ce transport à partir de l’Age du Bronze. Nos travaux ont aussi montré un échange vers l’est du Yémen et le Golfe, d’obsidienne originaire des hauts plateaux yéménites dès le Néolithique.

En Syrie ces recherches se sont concentrées sur le nord-est du pays à la période Chalcolithique récente. Deux sites qui sont fortement approvisionnés par des gites d’obsidienne anatoliens – ceux de Tell Brak et Tell Hamoukar – sont deux des premiers centres qui témoignent la naissance de la structure socio-économique nord-Mésopotamienne. Nos travaux en Syrie ont apporté une des premières études sur les dynamiques des échanges en obsidienne ainsi que sa production et consommation pendant une période clé dans le développement de la société proto-urbaine et la naissance de l’état. Durant cette période l’obsidienne atteint une valeur économique, utilitaire et symbolique importante.

Liste des publications (mai 2010) :