Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Annuaire > GABRIELE Marzia

GABRIELE Marzia

Doctorante Pise - UNS
Préhistoire et Ethnoarchéologie : systèmes techniques, espaces sociaux, transferts

contact : marzia.gabriele@gmail.com

Sujet de thèse La circulation des céramiques néolithiques dans l’aire thyrrénienne et dans l’aire liguro-provençale. Etude de Provenance.

Doctorat en cotutelle entre l’Université de Nice Sophia Antipolis (directeur de thèse M. Didier BINDER) et l’Université de Pisa (directeur de thèse M. Carlo TOZZI).

Date de début : 2009

Résumé du sujet

Au stade actuel de nos connaissances, pendant le Néolithique-antique les zones centrales et nord de la mer Thyrrénienne et de la mer Liguro-Provençale, ont étées liées par des aspects culturels semblables, par exemple, au début du VI millénaire a.C on retrouve des facies culturels de la céramique imprimée de dérivation italique centro-méridionale. Des études conduites jusque ici, il en émerge clairement que durant le Néolithique la région de la mer Thyrrénienne et Liguro-Provençale à été objet d’intenses activités maritimes et d’échanges qui ont contribué à la formation sociale et culturelle des différentes comunautés néolithiques, mais nous ne sommes pas encore parvenus a une nette définition des routes et des modalités de ces contacts.
Le but de ce projet est de continuer la recherche sur l’aire de provenance des céramiques ; car la détermination des sources d’approvisionements et les routes d’échanges/circulation des céramiques peuvent être un point crucial et centrale pour la compréhension des rapports économiques et culturels des différentes comunautés néolithiques.
Pour réaliser cet objectif primaire, il faudrait examiner les différents sites néolithiques de l’aire en question, afin de créer un ensemble de données, qui ne soient pas independentes entre elles, mais confrontables.
La méthode d’analyse proposée pour cette recherche est l’étude des échantillons à travers l’analyse minéralogique e pétrographique au microscope optique. Toutefois, d’autres méthodes pouront être appliquées dans certains cas particuliers.
Les échantillons qui seront étudiés, sont des téssons archéologiques, expérimentaux et provenents de sédimentation ; ces derniers seront employés pour la création d’une collection de confrontation qui a pour but l’attribution d’origine des céramiques archéologiques.

Publications et communications

- GABRIELE M., BOSCHIAN G. 2009, Neolithic pottery from Pianosa Island (Tyrrhenian Sea) ; preliminary provenance data. The Old Potter’s Almanack, vol. 40, n. 1, pp. 8-14.

- BOSCHIAN G., GABRIELE M. 2007, Analisi mineralogico-petrografica degli impasti ceramici. In C. Tozzi, M. C. Weiss (Eds.), Préhistoire et protohistoire de l’aire tyrrénienne
Preistoria e protostoria dell’area tirrenica, UE, Interreg IIIA Francia-Italia, ASSE III, Felici Editore, Pisa, pp. 101-114.

BOSCHIAN G., CAPONI G., COLOMBO M., GABRIELE M. 2005, Campo nell’Elba (LI). Isola di Pianosa : gli scavi nell’insediamento neolitico di Cala Giovanna Piano. Notiziario della Soprintendenza per i Beni Archeologici della Toscana, 1, pp. 399-400.