Partenaires

logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
logo UNS - Université de Nice Sophia-Antipolis
logo Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge - CEPAM - UMR 7264



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Production et valorisation > Missions archéologiques > Fouilles programmées à la Turbie

Fouilles programmées à la Turbie

La Turbie, Alpes-Maritimes



- Organisateur : Sophie Binninger
- Campagnes de prospections, fouilles et relevés
- Contact : binninge@cepam.cnrs.fr
- La Turbie (06) du 25 mai au 22 juin 2001
- La Turbie (06) du 23 juin au 5 juillet 2003
- Prochaine mission : à définir

La structure interne du trophée de La Turbie
- Participation d’étudiants stagiaires : non

Une campagne de restaurations dirigée par les Monuments Historiques sur la structure cylindrique interne du trophée d’Auguste a fourni l’opportunité d’une intervention archéologique sur cette partie du monument romain qui avait été peu affectée par les restaurations du XXème siècle. L’étude des procédés techniques de construction et des étapes de l’édification a renseigné sur la forme de l’édifice originel. Plusieurs points de la reconstitution de J.-C. et J. Formigé ont été vérifiés. Ailleurs des indices de changements structurels posent question sur l’articulation entre les différentes composantes d’une architecture complexe.

Le site de la colline du Puy
- Participation d’étudiants stagiaires : oui

Tout près du trophée d’Auguste, le site de la colline du Puy avait été fouillé, entre 1951et 1960, sous la direction de Jules Formigé qui l’interprétait comme un sanctuaire pré-romain. La reprise des recherches vise à caractériser et dater précisément ces vestiges afin d’envisager leur relation avec l’édifice augustéen. Daté des IIe et Ier siècle av. J.-C., le mobilier céramique recueilli en prospection parle en faveur d’une occupation ancienne, légèrement antérieure ou contemporaine du trophée. De larges entailles aménagées dans le substrat rocheux constituaient vraisemblablement les assises de fondation d’un bâtiment important, mais la destination de l’édifice reste inconnue à ce jour. Le relevé exhaustif des structures est à poursuivre.